Plan d’architecture de réseau (social) en 3 étapes

by Adrien O'Leary on 29/09/2009

Sylvain Carle a donné en avril dernier une présentation à l’Association Québécoise des Informaticiennes et Informaticiens Indépendants: Comment faire un bon marketing Web en tant que consultant. J’ai découvert ses slides et je vous invite à les découvrir ci-dessous.

De la présentation, je retiens 3 étapes à suivre si vous démarrez sur le Web et que vous souhaitez y développer des relations d’affaires.

1. Se définir avant de se représenter

  • Il faut savoir qui on est
  • Il faut définir ce que nous avons à offrir
  • Il faut définir à qui nous l’offrons
  • Il faut gérer ses différentes facettes

2. Construire son identité en réseau (numérique)

  • Créez des profils pertinents
  • Créez et partagez des hyperliens
  • Démarrez (et/ou prenez part à) des conversations
  • Rejoignez des communautés

3. Bloguer pour se définir et pour se vendre

  • L’important, ce n’est pas vous
  • Partagez, aidez, écrivez
  • Conversez, commentez

La personnalité, la passion et le plaisir comme clefs du succès

Je reprends ici (une nouvelle fois) les conseils que donnait Michelle Blanc dans son billet “Les 4 P du marketing de blogues” il y a plus de 3 ans. Prenez position sur les enjeux dont vous parlez. Il n’y a rien de plus banal que de visiter un blogue qui ne fait que répéter bêtement des idées et des trouvailles faites par d’autres, sans ajouter une valeur quelconque. Ce genre de blogue nous permet de découvrir la source que nous consulterons dorénavant. Mettez-y donc votre grain de sel!

Pour finir, si l’identité numérique et le personal branding vous intéressent, je vous invite à venir partager avec nous vos bonnes pratiques le 13 octobre prochain au Café Méliès à Montréal. C’est gratuit et c’est ouvert à tout le monde.

P.S: Si vous avez l’opportunité de voir une présentation de Sylvain Carle live, faites-le. Il n’y a qu’à voir les bons mots de Nicolas Roberge, de Luc Vaillancourt ou de Francis Bélime (ci-dessous) à son sujet:

Et il ne manquait rien à Sylvain pour capter son auditoire : l’expérience, une connaissance approfondie de la chose 2.0 et une bonne dose d’anecdotes et d’humour. Tout çà pour convaincre que le marketing a définitivement intégré l’ère des outils 2.0 qui deviennent des supports à l’identité et au positionnement efficaces et peu coûteux.

Comments on this entry are closed.